Vancouver: à manger

vancouver

Bon, en allant à Vancouver, j’avais en tête de manger beaucoup de poisson et de fruits de mer. Et bien, je crois qu’à peu de choses près c’est juste ça que j’ai ingurgité. Mission réussie! lol

Une des places que je voulais aller avec mon partner in crime c’était chez Rodney’s. Il a habité à Vancouver 4 ans et depuis qu’il est revenu à Montréal, il ne parle que de cet endroit donc c’était impossible de ne pas y aller au moins une ou 2 fois en 4 jours! 😉 Il m’avait vanté les huîtres frites à pu finir. Moi qui n’est pas fan des huîtres chaudes, je les aime bien nature d’habitude mais j’avoue que celles du Rodneys, en plus d’être énormes, sont particulièrement croustillantes et goûteuses. Quel bon match avec un Bloody Caesar!

Rodney's Vancouver

Manger japonais était aussi une obligation sur place donc je suis allée à trois endroits différents, il faut ce qu’il faut! 😉

    • Juno: Miniature restaurant en face du Emery Barnes Park. On y sert des poissons ultra frais, apprêtés le plus simplement possible afin de laisser place à toute la beauté du poisson. Outre le poisson, j’y ai mangé un super agedashi tofu. Leur fat belly (toro) était juste d’une splendeur en bouche avec le mariage de la fleur de shiso. À découvrir si vous ne cherchez rien de bling bling mais clairement de bon. Clairement mon coup de coeur côté resto japonais que j’ai essayé.

juno restaurant vancouver

    • Minami: On m’en avait parlé et c’est avec une autre personne, un ami d’université qui habite à Vancouver, que j’y suis allée comme avant goût au Tojo. La seule raison de notre venue? Le fameux Salmon Oshi Sushi. Un pressé de saumon avec jalapenos, la fameuse sauce de l’endroit et le tout brûlé à la torche. Je dois dire, ça valait le détour en maudit! Que c’était bon!

minami sushis vancouver

    • Tojo’s: That is fancy shit! Quand tu entres et qu’on te demande l’occasion de ta venue, tu sais que c’est du sérieux! Francis, l’ami universitaire, voulait y aller pour la fameuse assiette (hors de prix) de boeuf kobe. Le chef est l’inventeur du california roll, Johnny Depp est passé faire sa visite 2 semaines auparavant, vous voyez le genre. Nous avons mangé quelques sashimi, le fameux boeuf kobe mais c’est leur soupe au « sablefish » pour laquelle je suis tombée sous le charme complet. Délicate, complexe, elle était tout à fait japonaise et japonisante. MERVEILLEUSE!

sashimi tojos

kobe beef tojos

sablefish soup tojos

  • Suika: Dernière soirée à Vancouver, je ne sais pas si c’était la fatigue des plus de 50km de marche, la déprime du départ de cette ville que j’adore ou simplement que je n’avais pas faim mais on m’en avait tellement parlé en bien et j’ai été simili déçue. Le service était top, ça aide quand ton +1 y a lunché pendant des mois. On a pris une entrée de pieuvre qui aurait pu être plus tendre mais c’était quand même bon mais le choix de salade de tofu (pas mon choix) n’était pas le meilleur pour moi. Un, je ne sais pas pourquoi mais le tofu froid j’aime pas ça donc ça pas mal été ça pour moi. lol. Par contre, côté bar, ils ont de super cocktails et bières. J’ai clairement bien bu! ahahah

suika cocktail

On s’est gâté côté petit déj avec notre premier déj sur le bord de l’eau chez Provence. Vue sur la marina, soleil qui plombe sur la terrasse, mimosa à la vin. Quoi demander de mieux? Sinon, palme d’or à la petite boulangerie Small Victory qui était à quelques pas de notre appart dans Yaletown. Sûrement les meilleurs viennoiseries de la ville! La place est en plus magnifique. Ahhhh le croissant qui était si beurré… Bonheur matinal renouvelé… 3 fois! ahahah

small victory croissant

Voilà, je vous ai tout dit! Il y a de quoi bien manger à Vancouver et je n’y étais que pour quelques jours…

Aucun commentaire pour le moment.

Écrivez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *