Nouvelle-Orléans, l’heureuse citadine du sud

Nouvelle-Orléans

Début décembre, j’ai eut le plaisir et la chance de passer quelques jours à la Nouvelle-Orléans. Lieu de naissance du jazz, on sent cette vibration en tout temps dans cette ville qui ne semble pas faire partie des États-Unis tellement elle est différente. Ça doit être cette joie de vivre, ses empreintes françaises et espagnoles avec la touche créole.

St Louis church Nouvelle-Orléans

On se promène dans le fameux quartier français avec son architecture bien à lui et on vibre au son des nombreuses parades qui passent et groupes musicaux qui nous offrent cette touche si magique. Le soir, Bourbon street vire inévitablement en lieu ultra alcoolisé donc on va se cacher dans un bar pour écouter du jazz en bonne compagnie.

Café du Monde

La Nouvelle-Orléans c’est aussi la nourriture du sud. Beaucoup de plats en sauce, beaucoup de fruits de mer et de friture. Joie totale pour moi qui est fan de beignets. On passe immanquablement au très connu Café du Monde pour des beignets chauds et un café à la chicorée. Par contre, lors d’un tour guidé, nous découvrons le Morning Call dans City Park, qui selon nul autre que Martha (Stewart) on y trouve les meilleurs beignets. Elle n’a pas tord la Martha. Le sandwich typiques du coin aussi, Muffaletta, sont aussi servis en format miniature, chauds et si bon sous la dent.

Morning Call

Parlant du fameux muffuletta, nous nous sommes rendus au lieu d’origine de ce FABULEUX sandwich, au Central Grocery. On sert le sandwich entier ou en moitié, j’ai fait la grossière erreur de le commander entier. Un vrai monstre, j’en ai à peine mangé la moitié. Cette fois-ci, le sandwich était servi froid avec les légumes et olives marinés, viandes froides et fromage. Un pur délice je vous dis!

Central Grocery muffuletta

Huitres St Roch Market

poutine St Roch Market

Un soir, nous avons décidé d’aller manger des huîtres hors du quartier français, au St Roch market. L’endroit est totalement cool. Le marché regorgent de micro restos où on peut commander et aller s’asseoir avec nos pénates. On y a mangé des belles huîtres du coin, une poutine complètement démente avec un étouffé d’écrevisses et des buns au porc. La musique y est super bonne est c’est parfait quand on veut goûter à plein de plats en gang. Sinon, on a manger des super bonnes crevettes, huîtres et alligator « blackened » dans un resto qui fait un peu touristique The Original French Market. Le resto ne paye pas mine mais les huîtres étaient super bien ouvertes, j’aurais repris de l’alligator à plusieurs reprises et que dire des crevettes servies complètes. YUM!

Blackened alligator French Market

Armstrong park

Huitres St Roch Market

À part manger, on a visité le parc Armstrong, une plantation, le Musée des beaux-arts de l’endroit et le fameux parc de statues, fait une visite dans le bayou mais bon, les alligators hibernaient donc on en a vu que 3 petits et un tour de ville comme des bons vieux touristes. Ce que j’y ai retenu? Les cimetières sont vraiment particuliers avec leurs tombes hors de la terre, c’est magique de se promener en ponton dans le bayou, si calme (hors le pilote qui commente en permanence lol), que j’ai préféré le parc de statues qui est gratuit au Musée des Beaux-Arts qui n’est pas comparable à notre magnifique MBAM. Pour ce qui est de la plantation, la guide nous a beaucoup parlé de comment vivait la famille richissime de la plantation mais pas grand chose sur les gens qui s’affairaient dans les champs de canne à sucre. What a shame! Les américains ne sont clairement pas à l’aise de parler des vraies affaires, pourtant c’est tellement une partie à ne pas oublier de l’histoire américaine.

Bayou

Oak Alley Plantation

Sinon, aparté sur tout ce qui est du vaudou. On en a tellement pas entendu parlé et notre visite au musée était comme une joke. Ça se passe dans un appartement et il faut lire sur des feuilles imprimées du Web… Finalement, c’est pas si présent, du moins, moins que je le pensais initialement.

La ville se marche vraiment bien dans le quartier français et ses alentours sinon, en plus que l’architecture est magnifique,  mais il faut prendre le taxi pour aller dans les quartiers excentrés.

Aucun commentaire pour le moment.

Écrivez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *