Ma cabane à sucre au Pied de cochon

cabane à sucre pied de cochon

Et voilà, c’est fait! Je suis maintenant gavée comme les canards qui fournissent M. Picard de leur si beau foie! Il est samedi, grand jour tant attendu depuis des semaines, et c’est l’heure du brunch à la très convoitée cabane à sucre du Pied de cochon. Suite à un quasi jeûne au courant de ma semaine, je suis prête à affrontée la tablée de bouffe du jour. Fini le blabla!

À l’attaque!

Le premier service est très semblable au menu de l’an dernier. On commence par la soupe aux pois et foie gras, ouf! Comment commencer un repas intensément!

cabane a sucre pied de cochon

On enchaîne les louchées de soupe aux pois avec la tourtière qui est très certainement la meilleure que j’ai mangé à vie! La recette svp!!! La pâte est feuilletée à souhait et les morceaux de viandes abondants. Le ketchup maison qui l’accompagne est tout aussi bon.

cabane a sucre pied de cochon

cabane a sucre pied de cochon

Une salade de romaine, oreilles de crisse, jambon et cheddar (que je cherche toujours) accompagnait le tout. Les oreilles de criss semblaient soufflées. Elles goûtaient les galettes de riz, étrangement, et bien assaisonnée, contrairement aux trucs hyper salés que l’on connaît. Miam!

cabane a sucre pied de cochon

Un gravlax de saumon bien gras a été servi par la suite avec de délicieuses crêpes de sarrasin. Menoum, menoum.

cabane a sucre pied de cochon

Chose étrange et un peu inutile de ce service, les pattes de poulet frites et saucée à la bbq. La sauce était vraiment très bonnes mais les pattes ne servaient que de bâton à sauce, aucune chair et quasi pas de peau. Bof!

cabane a sucre pied de cochon

Pour finaliser le premier service, oui oui ça continue, une omelette soufflée à l’esturgeon fûmé, gésiers d’esturgeon et pulled pork servie avec oignons verts. Clairement pas mon met préféré de l’expérience, le poisson ayant un goût trop prédominant à mon goût.

cabane a sucre pied de cochon

On respire un coup et on boit de l’eau pour faire descendre le tout.

2e service! On attaque avec le chou farci au porc, homard et foie gras. La présentation est vraiment géniale avec la carcasse d’homard et le tout… vraiment décadent!!! Des lentilles crémeuses accompagnaient le plat qui valait le détour.

cabane a sucre pied de cochon

Puis, ce fût le tour au poulet laqué à l’érable avec binnes. Rien de révolutionnaire, le poulet aurait pu être plus juteux et les binnes plus goûteuses.

cabane a sucre pied de cochon

Finalement, la langue de boeuf et la salade de céleri-rémoulade. Je l’avoue, je ne mange pas de langue mais cette partie de l’animal n’était clairement pas un hit auprès de mes compagnons.

cabane a sucre pied de cochon

La fin et non la moindre! LES DESSERTS! Je ne suis pas trop du genre à commander du dessert au resto mais là… c’était carrément paradisiaque!!! Diabétiques, tenez-vous loin de cet article!!!

Elle arrive comme une reine, la banana split, majestueuse avec ses bananes quasi entière, sa glace à l’érable, sa guimauve à l’érable, son sirop chocolaté, ses pacanes à l’érable et sa barbe à quoi? À l’érable bien sûr! Délirant!

cabane a sucre pied de cochon

Pour nous sucrer le bec encore plus, un bac d’acier galvanisé rempli de glace siège au milieu de la table aavec des bâtonnets de bois et de la tire. J’en mets partout, j’aime ça!

cabane a sucre pied de cochon

Je continue mon marathon hypercalorique avec des crêpes frites au sirop. Je tombe sous le charme non d’une seule crêpe mais de deux. Le sucre m’est montée à la tête je crois à ce moment là!

cabane a sucre pied de cochon

FINALEMENT, on termine en grand avec un millefeuille géant à l’érable. Oh que oui! La costarde est remplacée par une crème, qui tire plus sur le beurre, à l’érable. Mon estomac crie et je jubile!

cabane a sucre pied de cochon

Plusieurs heures plus tard, suite à une sieste bien méritée, je peux dire que l’expérience en soi vaut largement le 49$. Il est aussi possible d’acheter des produits dérivés sur place: sirop d’érable, beurre d’érable, sucre d’érable, tire d’érable, barbe à papa à l’érable, ketchup maison, jerky de saumon à l’érable, tourtière décadente que je regrette amèrement de ne pas avoir ramené à la maison.

cabane a sucre pied de cochon

Réservez pour l’an prochain, ça en vaut tellement la peine!

Pour plus d’info, que vous n’aurez pas à part les coordonnées, cliquez ici!

cabane a sucre pied de cochon

16 Comments
  • Charlotte
    mars 27, 2010

    OMG ! Je me demande comment ça se fait que tu sois encore vivante. Il y a vraiment des plats qui m’ont l’air très très bon. J’espère pouvoir y goûter l’an prochain 😉

  • At Home w Kim Vallee
    mars 27, 2010

    Je suis tout à fait d’accord avec tes coups de coeur. Le repas commence et finit sur de très belles notes. Moi aussi, je regrette de n’avoir pas ramener une tourtière mais on avait tellement plus faim que je n’en ai pas eu l’idée – et ce, même si plusieurs d’en le groupe en ont acheté.

  • L'ethno-gourmande
    mars 27, 2010

    Ouf! Je me sens pleine juste à lire ton billet. Mais, MIAM!

  • At Home w Kim Vallee
    mars 27, 2010

    Au menu ce soir, je prépare seulement une petite salade de fenouil et pommes vertes.

  • Gabrielle
    mars 27, 2010

    @Kim peux-tu croire que je viens de finir la barbe à papa que je m’étais rapportée… si je feel bien? pas vraiment mais my god que c’était bon! :) tu fais bien avec ta salade!

  • Eve@CheapEthnicEatz
    mars 27, 2010

    Superbe description de notre brunch. Moi aussi j’ai eu des coup de coeur semblable au tiens. Ça vaut vraiement la peine. Beau post.

    @Kim…comment as-tu trouvé de la place pour une salade. Mon souper c’est RIEN ce soir lol.

  • stephaniemodern
    mars 27, 2010

    Wow…comment quelqu’un peut arriver a manger tout ca! La partie qui m’a sérieusement ravie voir même épatée…les desserts! Je rêve de remanger des crêpes frites depuis la dernière fois que mon grand-père m’y avait convertie a la cabane a sucre familiale!

  • Valérie
    mars 28, 2010

    Miam, tes photos sont toujours aussi alléchantes! :-) Je suis moi aussi en accord avec tes choix… Je ne crois pas que nous y retournerons l’an prochain, même si je suis vraiment heureuse d’avoir vécu l’expérience cette année! Hier soir, j’ai mangé des céréales pour souper 😉

  • christelle
    mars 28, 2010

    WAOUH ! C’est complètement dé-ca-dent !! Je me demande comment tu as fait pour y survivre !! (la semaine « light » sans doute). En tout cas, l’année prochaine, je ne me fais pas avoir, je réserve biennnn à l’avance. Merci pour ton compte rendu !

  • Manon
    mars 28, 2010

    Mais comment on fait pour manger TOUT ça?!!!!!
    Pis les desserts…a la toute fin ?!…que faire si on est pleine ?…mon dieu, je ne m’en remettrais jamais!!!! Ceci dit, très belle description des plats et si j’y vais l’an prochain, je m’assurerai de ne rien manger pendant une semaine (ou serait-il meilleure idée de manger en quantité industrielle pour agrandir le bedon pour qu’il soit prêt?)hum…

  • Gabrielle
    mars 29, 2010

    J’avoue ne pas savoir comment j’ai tout absorbé! Petite portion par petite portion faut croire! Une chance parce que les desserts étaient fous!!!

  • bouaziz louisa
    avril 27, 2010

    cc tes crepes frite m’ ont donner super faim!!!!
    pour avoir la recette je fait comment ???
    merciiiii

  • Gabrielle
    avril 27, 2010

    @louisa je ne connais pas la recette secrète! il va falloir demander au maître d’oeuvre… Martin Picard! 😉

  • emric
    décembre 7, 2010

    ok tu m’as vraiment donné le gout!!

  • lahlouf
    mars 6, 2011

    Ça y’est! C’est l’indigestion. J’ai trop mangé rien qu’à te lire! Je voulais y aller cette année mais je n’ai pas trouvé d’amis intéressés ou disponibles :-( C’est bien la première fois mais que voulez-vous! Par contre, le plat de langue m’intrigue. Chaud ou froid? Parce que j’ai l’impression que c’était de la langue en vinaigrette.

  • Gabrielle
    mars 8, 2011

    Pour la langue, c’était froid en vinaigrette. Ce n’était pas un must pour moi et clairement pour d’autres non plus, ce n’est pas revenu dans le menu de cette année que tu peux voir ici! http://pretextes.ca/2011/03/08/retour-sur-la-cabane-a-picard/

Écrivez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *