Liverpool House, maison gourmande

Liverpool House

On a tous entendu parlé de cet endroit lorsque Barack et son ami Justin étaient en ville, il y a quelques mois de ça, pour plusieurs, ce restaurant leur était inconnu. Pourtant, ce resto de la petite bourgogne, frère du Joe Beef et du Vin Papillon est une destination gourmande depuis belle lurette. Dernièrement, j’ai pris place sur la terrasse du Liverpool House pour un souper à la hauteur de mes attentes et sans contredits, parfait.

Liverpool House terrasse

Liverpool House terrasse

Il faisait particulièrement beau cette journée là et enfin, la fraîcheur s’était installée un peu (j’aime vraiment plus l’automne que l’été, clairement). La terrasse de l’endroit est couverte, remplie de lumière naturelle lors du coucher de soleil et de petites lumières blanches quand le soleil laisse place à la pénombre. C’est idyllique. Va savoir, j’étais allée à maintes reprises sur la terrasse du Vin Pap, du Joe Beef mais celle-ci avait manqué à mon radar.

Côté bouffe, nous étions deux et mon compagnon gourmand s’est dit que 3 entrées et 2 repas principaux c’étaient pas trop pour nous… Et bien, disons qu’on a roulé en sortant de là.

Menu Liverpool House

Le menu est imprimé mais il y a une foule de choix aussi à l’ardoise selon le moment de la saison et les humeurs du chef. Tant de choix! On a opté pour l’aioli, la crêpe vonnassienne aux chanterelles et le paris brest à la truite fumée, en entrées.

aioli Liverpool House

L’aioli est le parfait plat estival! Des légumes de saison bien croquants et colorés, des bourgots et des moules servis avec un aioli (bien évidemment). C’est la parfaite version des crudités pour moi, fruits de mer en bonus. 😉

Liverpool House

La crêpe vonnassienne est faite à base de pommes de terre et celle mangée avait aussi du maïs et des chanterelles dans la pâte et était surmontée de chanterelles, fèves, crème sûre et herbes fraîches. C’était goûteux et le mélange des légumes frais avec la crêpe moelleuse, un heureux duo.

paris brest Liverpool House

Le paris brest ressemblait à un bagel mais était bien une pâte à chou garnie de truite fumée et betteraves et accompagné d’oeufs de truite. Sympathique manière de manger la truite fumée, le tout c’est mangé en un coup d’oeil.

En plat principal, on a entamé avec la truite poêlée (hello la peau croustillante) qui était servie avec des champignons homard, pâtissons, bette à carde et jus d’homard. Léger, ce plat entamait bien la suite des choses.

spaghetti homard Liverpool House

Le spaghetti au homard est certainement le plat classique de la place, comme au Joe Beef. Que je me souvienne, ce plat est toujours sur le menu. Je crois qu’il y aurait une émeute si il était retiré de la carte. Le plat est plus que gourmand: pâtes, crème, poitrine fumée (bacon) et homard. Rien que l’on ne peut pas aimer. Le sucré de la chair d’homard, le petit goût de fumé, le crémeux de la crème (oui, je ne jugez pas mais c’est ça pareil!) et des pâtes parfaitement cuites sont en harmonie totale pour être un plat « comfort food » de luxe.

Liverpool House

On a finalisé le repas en beauté avec une tartelette de bleuets qui était une pâte brisée simplement remplie de bleuets frais et surmontée d’une crème glacée au Earl Grey qui était plus que délicieuse.

Après avoir tout ingéré et bu une bouteille de vin blanc, on était saturé à souhait et heureux de notre souper.

Je vous invite grandement à visiter l’endroit afin de découvrir ce que Montréal a à offrir de mieux.

Liverpool House

2501 Notre-Dame O, Montréal

Aucun commentaire pour le moment.

Écrivez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *