Graziella!

restaurant Graziella

C’est lors d’un doux soir d’hiver, très enrhumée malheureusement, que j’ai eut la chance de pousser l’épaisse porte noire rue McGill qui allait m’amener dans l’antre de la chef Graziella Batista. L’occasion? Un souper de filles qui est toujours la bienvenue!

Le décor est moderne mais tout en étant chaleureux, loin de la froideur de plusieurs établissements montréalais. Les attentes étaient hautes suite aux commentaires de plusieurs amis épicuriens. C’est donc avec plaisir que l’on a pu analyser le menu pour la première fois pour chacune de nous. Mmmmmmm, les hésitations sont grandes, la liste des entrées est plus qu’intéressante en plus des 2 entrées du jour citées par le serveur qui fût aimable et professionnel tout au long des 3 heures passées à la table.

restaurant Graziella

À table!

Le menu? Une suite de délices sur papier qui fût tout aussi délicieux à nos papilles. Après de longues minutes, j’ai décidé d’opté pour les pétoncles servies avec pancetta et champignons (vous vous souvenez mon obsession pour les funghi?) tandis que mes compagnes optèrent pour le carpaccio de boeuf et la trilogie de proscuitto. Les pétoncles étaient saisies à point, les champignons, savoureux, et la tranche de pancetta donnait un petit goût salé qui complètait parfaitement l’assaisonnement. Le carpaccio semblait divin avec ses tranches minces de viande rouge qui se déchirait sans problèmè à la fourchette, sa mayo à l’aneth et son radicchio braisé. Une belle assiette de carnivore! yummy! Finalement, la trilogie de proscuitto était une assiette avec des tranches minces de Proscuitto Di Parma, un roulé de proscuitto avec foie gras et figue sur pain brioché grillé (Valérie était aux anges avec cette bouchée) puis une mousse de proscuitto (merci Val!). Un sans faute pour les entrées.

restaurant Graziella

Pétoncles – Pancetta – Champignons

restaurant Graziella

Carpaccio de boeuf à la Graziella

restaurant Graziella

Trilogie de proscuitto à la Graziella

Pour le repas principal, nous nous sommes laissé tenter par les fameux gnocchis qui ont toute une réputation. Et oui, nous trois avons jeté nos dévolus sur le plat de pâtes concoctées à base de ricotta. L’assiette profonde garnie des pâtes dodues agrémentées de parmesan arriva à notre table. Mmmmmm. La sauce: les tomates fraîches étaient compotées, loin du goût acide des tomates en cannes, parfaitement assaisonnée et agrémentée de feuilles de basilic frais, ça goûtait quasiment l’été. Les pâtes fondaient tout simplement dans la bouche. C’est pas vous dire qu’il ne restait plus rien dans les assiettes quand le jeune homme est venu recherché les assiettes.

restaurant Graziella

Divins gnocchis à la ricotta

Les filles continuèrent avec le tiramisu pendant que je me suis abstenue, oui oui je suis capable! Le tiramisu était bon mais comme nous sommes toutes capables d’en réussir un semblable… Nous sommes reparties plus heures plus tard avec le sourire aux lèvres, le ventre plein et l’intention de revenir sans faute goûter le risotto, les pâtes maison avec ragoût de lapin, les raviolis de pintade (qui me titillait l’oeil), la côte de veau piquée au Pecorino et plus encore.

restaurant Graziella

Tiramisu, oups la photo n’est pas fameuse!

Prix? Entrée de 12$ à 18$, primi (pâtes) de 22$ à 27$, secondi (viandes) de 28$ à 42$, desserts de 6$ à 9$ (me semble… encore!)

2 Comments
  • Valérie
    janvier 25, 2010

    Hihi, tes photos sont vraiment plus belles que les miennes, m’en doutais! Moi aussi j’ai eu de la misère à me rappeler les plats, mais tu t’en es bien sortie, très bon résumé! Dans mon entrée, la seconde était une mousse de prosciutto; vraiment bonne mais pas aussi divine que le mélange prosciutto, foie gras et figue… À quand le prochain souper? 😉

  • Julia
    janvier 25, 2010

    Hum, cela donne l’eau à la bouche.
    Vive la bouffe italienne!

    – julia

Écrivez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *