Escapade à Baie St-Paul

Germain Charlevoix

Comme je suis un peu gâtée pourrie, ma maman m’a invité le temps d’un weekend dans le Charlevoix, à Baie St-Paul plus précisément. Mère nature fût plus que clémente (bien apprécié!) et nous en avons profité pour nous ressourcer le temps d’un weekend dans cette région que je connais trop peu.

À notre arrivée, nous avons débuté avec la tournée des galeries d’art et boutiques de Baie St-Paul avant de faire notre check-in à l’hôtel. L’architecture des maisons est vraiment superbes dans ce charmant coin de pays (photos à l’appui). Lors de notre visite, nous avons aussi découvert la maison de René Richard, grand artiste d’ici si vous ne connaissez pas. Le village était vraiment en ébullition lors de notre passage. Beaucoup de touristes, tous le sourire aux lèvres en train d’explorer cet endroit que l’on voit souvent sur les canevas d’artistes québécois.

Germain Charlevoix

Germain Charlevoix

Après avoir marché pendant quelques heures, nous avons filé à l’Hôtel Germain Charlevoix. Ce n’était pas ma première visite et clairement, ce ne sera pas la dernière. Nous logions dans l’une des chambres du Clos (l’un des édifice de l’hôtel). La chambre était à couper le souffle: toute blanche, bain « sur pieds » pas sur pieds, lit ULTRA confortable, chaise de lecture avec vue sur les champs et le fleuve au loin. On ne pouvait demander mieux. On avait même droit au spectacle des petits cochonnets qui couraient comme des petits fous dans leur enclos.

Germain Charlevoix

On a profité pour lire sur le bord de la piscine et se baigner parce que le soleil était bien présent et chaud. Pour le souper, on avait pas le goût de grand chose de compliqué donc nous nous sommes attablées au bistro de l’hôtel, Le Bercail. Nous nous sommes régalées de boulettes d’agneau et sa ratatouille puis hop au lit!

Germain Charlevoix

Comme je me suis levée à l’aurore, j’ai enfilé mes vêtements pour aller marcher dans les champs et rejoindre la plage de Baie St-Paul. La quiétude totale! Ce moment où tu te sens seule au monde, au paradis plutôt. Ouf, difficile de repartir dans ce temps-là! Il a bien fallu… Nous avons pris notre ptit déj au resto À chacun son pain qui est à la gare de l’hôtel, bien bon d’ailleurs et avons sauté dans l’auto pour admirer le paysage en voiture en se rendant aux Éboulements. Quel bel endroit et omg que je ne ferais jamais de vélo dans le coin (beaucoup trop sportif pour mon corps lol).

Germain Charlevoix

Nous sommes revenues de ce court voyage, la tête pleine de paysages et le coeur léger.

À bientôt Charlevoix! Je t’aime.

Aucun commentaire pour le moment.

Écrivez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *