DECCA77 en lumières

decca77

La vie de blogueuse est parfois SI difficile… comme celle d’accepter (avec grand plaisir) une invitation pour des soupers gastronomiques lors du Festival Montréal en lumière. Un de mes choix fût un resto du centre-ville que je n’avais pas encore eut la chance  de visiter, le DECCA77. J’avoue que la programmation de la soirée intitulée Soirée extravaganza avec Jeff Gordon m’a eut haut la main. Extravaganza de quoi? Poissons et fruits de mer et de bons vins de la région de Washington! Le bonheur!

Le DECCA77 est selon moi un lieu de prédilection pour les lunchs et soupers d’affaires. Le tout est dû au décor particulièrement élégant, aux plafonds hauts et à l’ambiance particulièrement feutrée. MAIS, lors de mon souper, accompagnée d’une copine blogueuse, j’ai adoré l’ouverture de la cuisine, la musique qui ne rugit pas à tue-tête et le service super professionnel tout en étant courtois.

Puisque l’on est durant le festival Montréal en lumière, les soupers organisés pour l’événement sont particulièrement intéressants car nous pouvons rencontrer des gens de l’industrie. Cette fois-ci, c’est le fondateur du vignoble Gordon Brothers (maintenant Gordon Estate), Jeff Gordon qui était l’invité d’honneur afin de nous présenter ses produits, bios, provenant des raisins de l’état de Washington. C’est grâce à l’agence d’importation de vins et liqueurs La Fontaine que les québécois pourront goûter aux vins de Gordon Estate. Belle nouvelle!

À la bouffe!

Le souper c’est passé en 5 temps (5 services): 2 entrées, 2 repas principaux et un dessert. Oui, je le sais, c’est beaucoup! J’avoue qu’à la fin du repas je tenais la table à 2 mains tellement que j’avais la panse pleine! Saoul de bouffe (et quelle bouffe)!

Premier service: crevettes de roche en tartare

Personnellement, les crevettes de roche sont ma sorte de crevette préférée. Légèrement sucrées naturellement, elles sont tendres comme tout. Celles-ci baignaient dans un bouillon très subtile à la citronnelle et étaient surmontées de pousses de daïkon et de fleurs de shiso qui donnaient le petit côté piquant de la chose. Finalement, des petits ronds de « pudding » qui ressemblait plus à une crème de mandarine fusionnait avec la fraîcheur du plat. Seul petit commentaire, il manquait un tantinet d’assaisonnement.

Accord met-vin:  Chardonnay 2010 Columbia Valley par Gordon Estate.

decca77

Deuxième service: Saumon mariné et fumé à froid

Cette assiette était carrément une oeuvre d’art avec les betteraves multicolores, le jeu en hauteur avec l’huître et la sauce au raifort sur la plaque d’ardoise foncée. Le saumon était parfait, tel un bonbon. Le salé du poisson et le sucré des betteraves formaient un accord tout à fait délicieux. Et cette huître frite… Mmmm!

Accord met-vin: Cabermet Sauvignon 2008 de Columbia Valley par Gordon Estate.

decca77

Troisième service: Morue charbonnière et coquillages

Mon coup de coeur de la soirée a clairement était cette assiette garnie de morue qui se défaisait à la fourchette et tous ces coquillages, des moules, des bourgots, des palourdes. Le tout était dans un bouillon carrément extraordinaire à base d’homard et du jus des coquillages. Un pur délice. On a terminé le pain en le trempant dans le bouillon et ce, jusqu’à la dernière goutte!

Accord met-vin: Tradition, Cabernet Sauvignon/Syrah 2009 de Columbia Valley par Gordon Estate.

decca77

Quatrième service: Filet de veau à la ficelle et homard rôti (Surf n’turf)

Après avoir ingurgité les 3 repas précédents, la place manquait légèrement pour ce repas complet. Mais ce ne fût pas en vain que l’on a terminé cette 4e assiette. Le veau était tendre comme jamais (sous-vide), le homard tout aussi délicieux et le tout était accompagné de truffe tranchée ainsi que de sa vinaigrette tiède, des crosnes, des copeaux de Manchego et une purée de topinambour. La finale? Une émulsion de foie gras. La décadence en soi!

Accord met-vin: Syrah 2009 de Columbia Valley par Brothers Estate.

decca77

Cinquième service: Granité à la margarita

La finale fût toute en fraîcheur comme le début du repas avec une crème de citron surmontée d’un granité à la margarita et d’un crumble à la fleur de sel. Et oui, je l’ai aussi terminé!

decca77

En somme, ce fût un repas majestueux et particulièrement sympathique avec la visite de Jeff Gordon lui-même à notre table, ainsi qu’à celle de tous les clients ayant opté pour le menu dégustation en accord met-vin. Une première au DECCA77 et certainement pas une dernière. Un méga bravo au chef Daren Bergeron et sa brigade.

Je vous invite fortement à vivre l’expérience à l’une des grandes tables de la métropole lors du Festival Montréal en lumière, ça en vaut vraiment le coup! Sinon, passez dans le coin de la Place des Arts afin de découvrir les installations du festival et peut-être faire un petit tour de glissade.

Bon Festival Montréal en lumière gourmand!

* Un merci tout spécial à ma compagne de la soirée, Eve Martel, qui m’a offert sa caméra pour prendre les photos ci-haut présentées.

DECCA77

1077, rue Drummond (centre-ville de Montréal)

514 934-1077

Aucun commentaire pour le moment.

Écrivez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *