Dans l’antre du 357c

357c

Crédit photo à Olivier Hanigan

La vie de bloggueuse a ses hauts et ses bas côté glamour. Cette semaine, c’était très certainement un haut! J’ai eut la chance de faire partie des super privilégiés en assistant à une soirée au 357c. Pour la plupart d’entre-vous, ça ressemble plus à un type d’avion ou à un code secret qu’au nom d’un endroit qui regroupe un ‘membership’ plutôt prestigieux. Le 357c est LE club privé de Montréal fondé par Daniel Langlois pour sa fondation liée à l’art, la science et la technologie.

L’établissement est situé dans l’un des plus beau immeuble du 19e siècle du Vieux-Montréal avec son horloge, sa terrasse et son décor spectaculaire. Mais bon, j’ai été invité à une conférence donc… je n’ai pas pu visiter tant que ça l’endroit. Voici un petit aperçu écrit de mon expérience.

Le 357c est reconnu pour être l’une des meilleures tables d’Amérique du Nord. Malheureusement, on ma affirmé que le menu lors d’événement tel que la conférence à laquelle j’ai assisté ne représente en rien ce qui se fait habituellement avec le menu du lunch et du soir. Mais bon… je peux quand même vous en parler, ce n’était clairement pas infecte!

Cocktail time! À l’arrivée, on nous sert du champagne et des bouchées: huîtres fraîches, crevettes tempura qui étaient succulentes et sushis. Puis nous sommes montés au 4e étage pour le souper.

Au menu?  Une délicieuse entrée de terrine de sanglier à la truffe noire surmontée d’une salade de champignons moutardée, d’une gelée de vin blanc, une émulsion et chapelure d’herbes avec oeuf de caille et tatsoî. Le mélange des textures était divin, l’onctuosité de la terrine de sanglier avec le croquant d’herbes. Miam! Puis, on nous a servi une dorade royale rôtie avec un sauté de mini pétoncles, des petits pois et asperges, une purée d’épinards et une bisque d’homard au poivre vert. C’était bon mais moins goûteux que ça l’aurait pu être. Finalement, une superbe assiette dessert est arrivée devant moi! Magnifique! Une tartelette au chocolat au lait infusée à la citronelle, avec son crumble choco-amande et une mousse gélifiée de citron vert qui me rappelait vaguement la texture d’une guimauve maison. Exquis! Clairement l’un des meilleurs desserts que j’ai mangé depuis bien longtemps!

Maintenant, il faut que je me fasse réinviter pour goûter au menu régulier! Vous m’invitez?

Aucun commentaire pour le moment.

Écrivez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *